Avesac

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Brèves

PERSPECTIVES

"Apprendre aux hommes à vivre ensemble est une longue bataille qui n'est jamais complétement gagnée. Elle nécessite une réflexion sereine, une pédagogie habile, une législation appropriée et des institutions adéquates."
Amin Maalouf

A PROPOS

"L'essence de toute tyrannie réside dans le refus de la complexité." Guillaume Vanhulst, recteur de la HEP-VD. Forum Harmos, 31.01.2009

Textes fondateurs

RÉSOLUTIONS DE L'AVESAC

Considérant que :
- Les élèves issus de la migration sont de plus en plus nombreux dans les divers établissements scolaires. Ils sont même devenus majoritaires dans certaines régions du Canton de Vaud.
- Parmi eux, un nombre important d'élèves allophones primo arrivants ne maîtrisent pas le français à leur arrivée, sont issus d'un système scolaire différent, ou même n'ont jamais été scolarisés. Ils sont donc souvent en difficulté à leur arrivée dans la classe régulière. Parallèlement, leurs enseignants n'ont pas forcément tous les outils nécessaires pour les faire avancer au mieux.
- Une inégalité de traitement est aujourd'hui constatée parmi les élèves allophones en fonction de leur lieu de résidence, des structures d'accueil à disposition, de l'accueil à l'entrée de l'école qui leur est réservé et de la prise en compte de leur parcours scolaire antérieur.
- Les activités des Coordinateurs régionaux Ecole-Migration (CREM), ainsi que celles de la commission école – migration n'ont pas été transférées dans le cadre d'un nouveau concept de l'accueil des élèves allophones.

L'AVESAC demande que :
• La DGEO (Direction Générale de l'Enseignement Obligatoire) définisse un concept cantonal de l'accueil des élèves allophones qui soit inscrit dans la Loi sur l'enseignement obligatoire et qu'une nouvelle unité au sein de la Direction Pédagogique (DP) permette sa mise en œuvre.

• Des centres de ressources régionaux pour les élèves allophones soient créés en remplacement des anciens CREM (coordinateur régionaux école-migration). Ces unités de travail de proximité sont au service des enseignants, des doyens et des directeurs d'une région scolaire définie en fonction du nombre d'élèves allophones recensés.

• Un référent d'accueil des élèves allophones soit désigné dans chaque région scolaire (en fonction du nombre d'élèves allophones recensés). Celui-ci a pour mission d'accueillir et de faciliter la scolarisation des élèves allophones. Le parcours scolaire antérieur de l'élève est pris en compte. Ses compétences dans sa langue maternelle et en mathématiques sont testées. Une proposition d'orientation est adressée au directeur de l'Etablissement concerné. Des mesures sont proposées. Cette fonction figure dans la loi et son titulaire est déchargé pour cette tâche particulière.

• Toutes les mesures d'aide à la scolarisation des élèves allophones existent et sont appliqués quels que soient le degré et l'âge des élèves concernés : cours intensif de français, groupe d'accueil ou classe d'accueil. Les situations personnelles et scolaires des élèves issus de la migration sont hétérogènes, complexes et très diverses. Seules une diversité des mesures est à même de répondre à ce défi en constante évolution que représente la scolarisation d'élèves allophones dans notre école.

• Les objectifs du FL2 du PEV (Plan d'études vaudois) soient révisés et intégrés dans le PER (Plan d'études Romand).

CB/THE/DIN/26.05.2010

 

RÉSOLUTION CONCERNANT LA FORMATION

Depuis la création du CAS FLS (15 crédits) ainsi que l'inscription de la discipline FLS au catalogue des disciplines enseignables de la HEPL pour le secondaire I (Master en enseignement au secondaire I de 120 crédits), les résolutions ci-dessous ont été prises en compte depuis août 2014. 

Résolution présentée à l'AG - SPV du 28 septembre 2005

 Considérant 

  • la période transitoire dans laquelle se trouve la HEP et la refondation actuellement en cours de ses bases légales et réglementaires.

Soucieuse

  • d'assurer un enseignement de qualité dans les structures d'accueil du canton de Vaud,
  • de soutenir ses membres dans leur demande de formation et de leur permettre d'acquérir une maîtrise professionnelle commune dans leur domaine d'activité,
  • d'assurer la reconnaissance des éléments de formation déjà acquis par ses membres, ainsi que de leur pratique  professionnelle,
L'AVESAC demande au Département de la Formation et de la Jeunesse de s'assurer :
Lire la suite...